Archives du mot-clé barefoot

Un petit Trail en famille ! Les Baignassoutes 2015

Affiche Trail des Baignassoutes 2015– « Tiens cousin, c’est ton cadeau ! »

– « Comment ça ? »

– « Bah je t’offre ta participation au Trail des Baignassoutes. »

-« Ah, Levé à l’aube pour prendre du plaisir en souffrant… Cool ! C’est gentil ça !!! »

-« De rien ma poule… J’vais prendre un malin plaisir à te voir souffrir… AhAhAh !!! »

C’est donc avec un petit fond sarcastique que la date fût figée. Après lui avoir fait la promesse de Lire la suite

Publicités

Les 10km de la Générosité 2015 – Les sandales à la main !

Affiche 10km Soubise 2015C’est une initiative de l’ASCHR (Association Sportive de l’Hôpital de Rochefort) qui à pour but de donner un coup de pousse financier au foyer « Les Tournesols », une maison spécialisé dans l’accueil des personnes handicapés se situant sur la commune de Soubise en Charente Maritime.

Cette année était la 10ème édition et pour fêté ça, les organisateur ont concocté un nouveau parcours qui, d’après les dires, à eu des effets positif sur l’engouement général. Mais pour savoir cela, Lire la suite

Courir un 10km déchaussé – La Première Fois

Affiche 10km Épiphanie Fouras 2015Ca y est, je l’ai fait… depuis le temps que j’y pensais !

Le premier dimanche de l’année à lieu, non loin de chez moi un 10km pour fêter l’Épiphanie. C’est la ville de Fouras qui organise cet événement par le biais du club de Volley-ball.

C’est avec une appréhension certaine, que je me suis présenté le samedi, veille de course, au retrait des dossards afin d’effectuer mon inscription. j’ai préféré attendre le dernier moment afin d’être psychologiquement prêts ou presque….

Lire la suite

2014 La (re)mise en route

Tout D’abord, je voudrais souhaiter tous mes meilleurs vœux à toutes les personnes qui liront ces mots…….. Que 2015 soit au niveau de vos espérances !!!!

Ensuite voici un petit bilan de 2014, qui pour moi à commencé le 29 MAI, puisque blessure, opération, et convalescence m’ont bloqué les 5 premiers mois !

2014 (7 Mois) en chiffres :

– 108 Sorties pour 536 KM en 67h48 Lire la suite

Courir Naturel : et maintenant en voilà 15 !!!

Il y a de ça 4 semaines, je vous disait qu’il fallait mieux avancer lentement pour éviter de devoir reculer violemment, mais ça… c’était avant… !

Non… C’est toujours d’actualité, même si avant les Fêtes de fin d’année j’ai craqué… Mes vieux démons sont revenu me voir et mon « OBLIGÉ » à continuer un run, et cela de plus en plus longtemps… Jusqu’à la distance « pas très raisonnable » de 15km !

En 25 jours je suis passé de 10km le 23/11 à 15km le 17/12… Une progression bien trop rapide qui me valait, au matin du 18, des douleurs aux mollets, tendons d’Achille et sur le dessus de mon pied droit, sans oublier une belle ampoule au gros orteil du pied gauche !

RES-PEC-TER LA PRO-GRE-SSI-VI-TÉ  ! ! !

Mes démons ou tout simplement mon envie et ma détermination m’ont fait oublié la base d’une bonne transition… Un bon rappel à l’ordre qui va me permettre de me remettre dans le droit chemin d’une transition réussie ou presque.

Pourtant rien de me disposait, ce matin là, à atteindre une telle distance. En effet, mon petit gars étant mal au point, nous décidions avec madame de l’emmener à l’école quand même en ce mercredi matin, et que je pouvais aller courir à une condition, celle de rester à distance raisonnable en cas d’appel pour récupération du bout de chou si nécessaire.

Je prévoie donc de me faire une belle séance de côtes en plein village afin de pouvoir agir rapidement, au cas où.

Au programme, 10′ d’échauffement, puis un 8x800m sur une boucle décomposée ainsi : 400m de descente + 100m de plat + 300m de montée, et pour finir encore 10′ pour la récup. au programme d’environ 10km qui me permettait de continuer ma progression.

Mais voilà qu’au bout de 8 Tours, je trouve dommage de ne pas en faire 10 puisqu’en guise d’échauffement je n’ai fait que 1,6km et que pour atteindre les 10km il me suffit ensuite de retourner chez moi. Je me lance donc à l’assaut des 2 tours supplémentaires… Une fois fini et arrivant devant l’entrée de mon lotissement, au bout donc de 10km en 54’10 », mes jambes me demande gentiment d’effectuer une petite séquence de récup’ à allure modérée… Pas de problème… C’est parti !!!

L’heure atteinte me voilà bien mieux, demi-tour pour rentrer au chaud et prendre une bonne douche. Mais voilà que ma tête ne veux plus rentrer, pourquoi ne pas continuer ? Me dit-elle. Alors, oui pourquoi pas, osons, s’oyons fou, n’ayons peur de rien….. Grrrrrrr…. La Force prend possession de mon esprit… Oui… Elle est en moi !

Me voici avec 1km de + dans les pattes puis encore un autres… Le plaisir commence alors à s’estomper… Puis, la raison est intervenue, elle me fit faire demi-tour une dernière fois, à moins que ce ne soit tout simplement, les hurlements de mes plantes de pieds : « fais demi-tour, je t’en conjure » me suppli le pied gauche et le droit lui emboîtant le pas :  » Nous sommes en surchauffe mon garçon,  agis de suite si tu veux pouvoir ressortir dans les prochains jours !!!! »

Évidement que je voulais ressortir au plus vite, les jours suivants. Alors mes pieds et moi, sommes rentrés avec la satisfaction d’avoir parcouru cette distance record de 15km !

Et mes pieds, eux, s’en sont remis très vite… Au point que le dimanche suivant, les douleurs avaient disparu et je réalisa un petit défi de 13km imaginé quelques semaines auparavant !

Bref tout est PARFAIT……………… Je suis un Apprenti Barefooter HEUREUX !!!!

Courir Naturel: 10Km, ça c’est Fait !

« Mieux vaut avancer à pas lents que d’être forcé de reculer violemment. » C’est mots Check 10kmappartiennent à Emmeline Raymond et me conviennent bien pour cette avancé. Je prévoyais au passage du palier des 5km de réussir à atteindre le suivant sur la fin du mois d’octobre. Mais ce n’ai pas sans relâche et abnégation que je vains seulement à parcourir la distance des 10km, c’était dimanche dernier. Avec 3 semaines de retard sur mon « plan ». 

Je comprends donc que le plan de progression fixé au préalable était certainement un peu présomptueux… Mais le principal n’est-ce pas, d’y être arrivé ? Lire la suite

Pieds nus, oui… Mais pour un Trail ?

Geek BarefootEn fin de semaine dernière, n’ayant pas grand chose à faire et ne pouvant sortir pour me défouler, j’ai passé quelques heures sur le net à regarder des vidéos ou à lire des comptes rendus (CR) relatant des événements running sur route et en trail en minimaliste. Mais la question du Trail sans aucune protection aux pieds se posa naturellement. Et apparemment cela serait possible ! Et ça se confirma tout au long de la journée. Notament grâce à la lecture de plusieurs récits de course des confrères de la BRS (Barefoot Runners Society – Non ce n’est pas une secte, pourquoi ? 🙂 ) telle la Bandol Classic qui comporte une longue portion de chemin de pierres couru par Runner Lambda (voici son CR), ou encore la réussite de « Nixul » qui a couru une course nature intégralement déchaussé il y a 10 jours (voici son CR)… Deux récits qui me donnent énormément d’espoir et de motivation pour la suite.

Puis continuant mes recherches – je voulais absolument trouver des vidéos vraiment explicites – je suis tombé  via youtube, sur un « Fou Furieux » et son pote. Cet homme prénommé Martl et son acolyte font depuis maintenant 3 ans le même trail dans les hautes montagnes alpestre, le « Zugpitz Extrem » ! Au programme de cette épreuve, herbe, terre, cailloux, pierres, rochers et même de la neige dans les hauteurs… IMPRESSIONNANT !!!  Ne courez pas chercher la vidéo sur youtube, je vous l’ai mise en bas de page 😉 !

Tout cela a fait monter en moi une envie folle d’aller fouler du chemin de cailloux bien plus long que le pauvre chemin de 29 mètres qui arrive chez moi.

Champ LabouréAlors ce matin, lors de ma sortie, après une dizaine de minutes d’échauffement de mes petons, j’ai pris un chemin à gauche, le long d’un champ. Au bout, un cul de sac… mais à droite il y a le champ, une question se posa alors, suis-je capable de faire le tour ? OK c’est parti, je décide de prendre le champ fraîchement labouré à pleine foulée. Les sensations sont surprenantes, le temps humide fait que je m’enfonce légèrement dans la terre et qu’elle s’accroche sous mes pieds – chouette une protection naturelle 🙂 – je continue… Puis soudainement à gauche, se propose à moi un magnifique chemin verdoyant, je m’y engouffre sans réfléchir… du pur plaisir… au bout ? Encore un cul de sac et un autre champ ! je ne sais plus vraiment où je suis mais si je traverse le champ je devrais certainement retrouver mon chemin. Alors ni une ni deux, j’y retourne. De l’autre côté du champ, des arbres… Derrière ? Ma route ? Non merde, un autre champ, mais dans ce champ, il y a justement le tracteur laboureur et son chauffeur. Sauvé ! » J’avance. J’en ai plein les pieds, de la terre bien sûr, car mon moral est bon et je me surprends même à sourire. Je suis là, pieds nus, perdu au milieu d’un champ et Je suis heureux !

L’agriculteur se dirige vers moi avec son tracteur, il a réagi à mes signes. Lorsqu’il arrive à ma hauteur je l’observe et ressens son étonnement. Il ouvre la porte et me réoriente gentiment. Pas un mot, pas une remarque sur mes nus pieds ! Mais vu son rictus, je peux garantir le fait qu’il ne gardera pas cette rencontre pour lui. Faudrait-il, dans les prochains jours, que je m’attende à croiser, dans le village, quelques regards interrogatifs et/ou moqueurs ? Mais sachez qu’à mes yeux cela n’a vraiment aucune espèce d’importance.

imageMon chemin retrouvé, je suis rentré et je viens de faire mon premier « Trail » pieds nus. J’en suis heureux. Cette petite escapade nature n’aura duré que 2,85 km mais c’est déjà ça… Oui c’est déjà ça !

Cette sortie ne devrait être en fin de compte que le prologue de ma future vie de coureur pieds nus. Pour au final, prendre un max de plaisir et qui sait, un jour peut-être réaliser un exploit comme celui qui suit dans cette vidéo impressionnante et pleine d’espoir pour nous autres, les barefooters !!!