Archives du mot-clé Fou furieux

10km Rochefort – Un alunissage réussi !

10km Rochefort2014 - Casquette + dossardQuelques jours avant la course, j’avais écris que visant un nouveau record en 53’00, je rêvais de la possibilité de touché les 52’30 en me qualifiant de « Fou Furieux », car 53’00 aurait déjà été une belle progression de ma part ! Et bien sans y croire avant la course, me voilà devenu, au lendemain de cette dernière, un « Fou Heureux » !

Tout commence à 7h20, je me réveille à la douce sonnerie de mon téléphone (volume à fond), madame râle et c’est bien normale, par chance ça ne réveille pas les enfants, cool ! Petit collation à base de biscuits céréalier et d’un thé, suivi de légers exercices de réveil musculaire et de quelques étirements. Tout à l’air d’être opérationnel, mon repos total de ces 4 derniers jours aura fait son œuvre. La seule chose désagréable, Lire la suite

Publicités

Pieds nus, oui… Mais pour un Trail ?

Geek BarefootEn fin de semaine dernière, n’ayant pas grand chose à faire et ne pouvant sortir pour me défouler, j’ai passé quelques heures sur le net à regarder des vidéos ou à lire des comptes rendus (CR) relatant des événements running sur route et en trail en minimaliste. Mais la question du Trail sans aucune protection aux pieds se posa naturellement. Et apparemment cela serait possible ! Et ça se confirma tout au long de la journée. Notament grâce à la lecture de plusieurs récits de course des confrères de la BRS (Barefoot Runners Society – Non ce n’est pas une secte, pourquoi ? 🙂 ) telle la Bandol Classic qui comporte une longue portion de chemin de pierres couru par Runner Lambda (voici son CR), ou encore la réussite de « Nixul » qui a couru une course nature intégralement déchaussé il y a 10 jours (voici son CR)… Deux récits qui me donnent énormément d’espoir et de motivation pour la suite.

Puis continuant mes recherches – je voulais absolument trouver des vidéos vraiment explicites – je suis tombé  via youtube, sur un « Fou Furieux » et son pote. Cet homme prénommé Martl et son acolyte font depuis maintenant 3 ans le même trail dans les hautes montagnes alpestre, le « Zugpitz Extrem » ! Au programme de cette épreuve, herbe, terre, cailloux, pierres, rochers et même de la neige dans les hauteurs… IMPRESSIONNANT !!!  Ne courez pas chercher la vidéo sur youtube, je vous l’ai mise en bas de page 😉 !

Tout cela a fait monter en moi une envie folle d’aller fouler du chemin de cailloux bien plus long que le pauvre chemin de 29 mètres qui arrive chez moi.

Champ LabouréAlors ce matin, lors de ma sortie, après une dizaine de minutes d’échauffement de mes petons, j’ai pris un chemin à gauche, le long d’un champ. Au bout, un cul de sac… mais à droite il y a le champ, une question se posa alors, suis-je capable de faire le tour ? OK c’est parti, je décide de prendre le champ fraîchement labouré à pleine foulée. Les sensations sont surprenantes, le temps humide fait que je m’enfonce légèrement dans la terre et qu’elle s’accroche sous mes pieds – chouette une protection naturelle 🙂 – je continue… Puis soudainement à gauche, se propose à moi un magnifique chemin verdoyant, je m’y engouffre sans réfléchir… du pur plaisir… au bout ? Encore un cul de sac et un autre champ ! je ne sais plus vraiment où je suis mais si je traverse le champ je devrais certainement retrouver mon chemin. Alors ni une ni deux, j’y retourne. De l’autre côté du champ, des arbres… Derrière ? Ma route ? Non merde, un autre champ, mais dans ce champ, il y a justement le tracteur laboureur et son chauffeur. Sauvé ! » J’avance. J’en ai plein les pieds, de la terre bien sûr, car mon moral est bon et je me surprends même à sourire. Je suis là, pieds nus, perdu au milieu d’un champ et Je suis heureux !

L’agriculteur se dirige vers moi avec son tracteur, il a réagi à mes signes. Lorsqu’il arrive à ma hauteur je l’observe et ressens son étonnement. Il ouvre la porte et me réoriente gentiment. Pas un mot, pas une remarque sur mes nus pieds ! Mais vu son rictus, je peux garantir le fait qu’il ne gardera pas cette rencontre pour lui. Faudrait-il, dans les prochains jours, que je m’attende à croiser, dans le village, quelques regards interrogatifs et/ou moqueurs ? Mais sachez qu’à mes yeux cela n’a vraiment aucune espèce d’importance.

imageMon chemin retrouvé, je suis rentré et je viens de faire mon premier « Trail » pieds nus. J’en suis heureux. Cette petite escapade nature n’aura duré que 2,85 km mais c’est déjà ça… Oui c’est déjà ça !

Cette sortie ne devrait être en fin de compte que le prologue de ma future vie de coureur pieds nus. Pour au final, prendre un max de plaisir et qui sait, un jour peut-être réaliser un exploit comme celui qui suit dans cette vidéo impressionnante et pleine d’espoir pour nous autres, les barefooters !!!