Mon Premier Trail, je l’ai couru Pieds Nus !

RVB de baseVoici le temps venu de faire mon premier « Trail », enfin personnellement je vois ça plutôt comme une course nature. L’appellation « Trail » étant parfois galvaudée ! Là, nous sommes sur une course en bords de mer qui se court sur la plage et dans la forêt voisine. Dans cette dernière se trouve de nombreuse montées raides et sablonneuses qui durcissent comme il se doit le parcours, mais nous restons sur un dénivelé positif plutôt raisonnable de 150m D+ sur la distance de 18,5km, que j’emprunterais. Donc est-ce un Trail ? Les coureurs puriste de montagne nous diront certainement que non, mais tous les autres… Peut-être que oui…! Alors ce n’est pas grave de savoir comment la nommer, le principal, n’est-il pas de la courir ?

Et voilà, en ce Dimanche de Week End de Saint Valentin, je me retrouve à fuir le lit conjugal dès 6h00 du mat’… Mais ma douce ne m’en tient pas rigueur, puisque, elle, ne sera pas à la maison de l’après-midi… Alors vous savez l’un dans l’autre !!!! Ohhhhhh 🙂

Objectif : Prendre du plaisir sans me cramer et surtout FINIR. En ce jour de première fois le chrono n’a aucune importance. Ma jambe gauche éprouvant de la fatigue, je me suis mis au repos toute la semaine avec au programme, 30′ de vélo d’appartement le mercredi matin suivi d’une séance chez l’ostéopathe, puis d’une courte sortie de 25′ la samedi matin juste histoire de vérifier si tout cela avait été bénéfique.

Parcours : Pour voire le tracé du 18km, cliquez ici

Trail Côte Sauvage 2015 - Dossard & InstallationLa Course : Etant arrivé de bonne heure sur place, je me suis retrouvé garé tout prêt du départ. 5 minutes plus tard, javais récupéré mon dossard et un p’ti café, Je suis donc resté au chaud dans la voiture en attendant l’heure fatidique… Oui oui un peu timide le gars… Sortie juste une dizaine de minutes avant, afin de m’échauffer légèrement, et en chaussures pour ne pas attirer la curiosité trop tôt, toujours ce défaut de timidité !

Je file vite sur la plage pour le départ, à seulement 3 minutes de ce dernier. Je suis évidemment très vite repérer, et les regards de surprise fusent. Et c’est un bénévole très sympas qui me questionne le premier, très cool… Il m’écoute et me souhaite bonne chance et espère me voir en bon état à l’arrivée… Je le remercie et lui dit vite fait que moi aussi j’espère me voir en bon état sur la ligne !

Trail Côte Sauvage 2015 - Foule sur la plage Prête au DépartIl est 9h00… Le coup d’envoie « silencieux » est donné. Les fous furieux sont déjà partis à vive allure alors que je les regarde, je suis encore à l’arrêt sur le côté et à l’arrière du peloton…. Bref il est l’heure, je me lance à mon tour dans l’inconnu !

500m sur la plage pépère, 1km sur la route pépère également… Puis nous entrons dans la Forêt, les sensations sous les pieds sont excellentes…. Quelle Bonheur. La pluie tombée les 3 jours précédent la course a tassé le sable, le terrain tout mou à l’habite c’est donc transformé en billard, je n’en demandais pas tant. Je tape la discute avec une dame, puis un couple, les gens s’interroge, je répond lorsque le terrain le permet. Le temps passe. Mon genou se réveil au km5, mais ce n’est pas très violent car je suis en mode balade (entre 8,5 et 9 km/h). J’avais tellement peur de devoir m’arrêter en route que la prudence à pris le dessous. Résultat : Tout va bien et la douleur au genou s’estompe entre le 7ème et le 8ème kilomètre. Le plaisir est très présent et amplifié lorsque l’on aborde une belle et large descente de sable vêtue, je sautille là dedans tel un gamin.

09h59, km 9, ravitaillement : je m’arrête pour boire un verre et manger un quartier d’orange, mais je n’ai pas très faim, alors je prends le temps pour regarder les autres participant afin de m’imprégner de la bonne humeur ambiante et également ranger mon coupe vent dans mon sac à dos.

10h01, je repars avec un cardio redescendu à 130 et me sentant vraiment bien, j’accélère dès les premiers mètres de cette deuxième partie de course, mais c’était sans compter la plus grosse difficulté de ce parcours, un côte ultra raide (je dirais et sans exagération environs 55 à 60°) sur une cinquantaine de mètres. Mais une fois cette gâterie avalée tout devient plus simple. je continue mon petit bonhomme de chemin en alternant terre et sable dans la forêt.

Tableau Récap Trail CS 2015 (Blog)10h45, retour sur la plage, reste 2,5km environs, les 2 derniers kilomètres les plus difficiles de ma courte expérience de coureur. Les crampes viennent même s’en mêler… Bon, c’est un peu de ma faute puisque je n’avais encore jamais parcouru une aussi longue distance. Au total j’ai dû me stopper pour m’étirer exactement 4 fois sur les 1500 derniers mètres, mais j’y suis arrivé et cela sans aucune protections aux pieds.

11h02, Je ressens un bien être, ma progression avance… Un jour je serai un véritable barefooter… Mais pour cela, je sais qu’il reste encore beaucoup de boulot !

L’année prochaine… Objectif : Les 28 km !!!

EN BONUS : Voici une petite vidéo permettant de vous rendre compte d’une des grosses côtes de de trail :

 

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Mon Premier Trail, je l’ai couru Pieds Nus ! »

  1. Ping : Blog Blues | BourdaRun

  2. Ping : Programme 1er semestre 2015… Les Aventures d’un Jeune Va-Nu-Pieds Commencent ! | Courir… Quel Pied !

  3. Ping : 10km d’Aigrefeuille – Objectif Sub50 ! | Courir… Quel Pied !

  4. Ping : 2016 – Demandez le Programme | Courir… Quel Pied !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s